Energy Observer : Fin du Tour du Nord et début du chantier d’optimisation

13.11.2019

Energy Observer : Fin du Tour du Nord et début du chantier d’optimisation

13 novembre 2019 . 
Thélem assurances

Après 18 000 milles nautiques depuis son départ de Saint-Malo en 2017, Energy Observer, le laboratoire flottant qui préfigure des systèmes énergétiques de demain a fini son périple à Londres sous Tower Bridge pour la dernière étape de son tour 2019 en Europe du Nord.

L’expédition en Europe du Nord a été marquée par de nombreux temps forts dont la navigation en août dernier vers le Spitzberg (Arctique) en complète autonomie, uniquement propulsée aux énergies renouvelables et à l’hydrogène, sans émissions, sans particules fines et sans bruits. Une première mondiale !

L’Odyssée pour le futur d’Energy Observer a pour objectifs l’accélération de la transition énergétique grâce au déploiement des énergies renouvelables et de l’hydrogène vert, ainsi que la mise en œuvre des 17 Objectifs de développement durable fixés par l’ONU à l’Agenda 2030. Cette étape au Svalbard, véritable baromètre climatique mondial où la température augmente 2 à 3 fois plus vite qu’ailleurs, nous a rappelé l’urgence d’une mobilisation générale et des solutions dorénavant accessibles pour accélérer la nécessaire transition écologique et énergétique. » Jérôme Delafosse, Chef d’expédition d’Energy Observer et réalisateur

Cette 3ème année de navigation s’achève au sein de la capitale britannique, qui déploie une ambitieuse politique pour accompagner sa transition énergétique grâce à l’hydrogène et aux énergies renouvelables. La ville abrite également le siège de l’Organisation Maritime Internationale, qui est à l’initiative d’objectifs de réduction de la vitesse des navires de transport maritime pour réduire l’émission de CO2 du secteur.

 

C’est à cette occasion que nous avons retrouvé les gagnants du grand jeu de l’été, « Zéro papier ». Martine et Didier, clients de l’agence de Malesherbes ont ainsi pu profiter, lors de leur week-end britannique, d’une visite privée d’Energy Observer. Bravo encore à eux.

 

 

 

 

 

Et maintenant ?

 

Energy Observer entame son 4ème chantier d’optimisation. Après le démontage des OceanWings®, la sortie de l’eau du bateau et enfin son remorquage jusqu’au chantier naval, Energy Observer subira pendant près de trois mois d’importantes transformations et des optimisations avant de reprendre son expédition, mi-février prochain.