Covid-19 : Vos agences Thélem assurances, ainsi que l’ensemble des collaborateurs, mettent tout en œuvre pour assurer la continuité de nos services. Point sur la situation ›

Préserver sa voiture du froid

13.03.2019

Préserver sa voiture du froid

13 mars 2019 . 
Thélem assurances

Les conséquences du froid sur votre voiture

  • Le froid diminue la pression des pneus, durcit la gomme et diminue leur adhérence : la conduite avec des pneus classiques est plus dangereuse en hiver
  • Si votre batterie est déjà usée, le froid risque d’aggraver le problème et elle pourrait bien vous abandonner un matin d’hiver…
  • D’une manière générale, le froid n’est pas bon pour le moteur : il convient donc de le ménager et de ne pas pousser le moteur, au démarrage notamment
  • Le froid peut à la longue faire craqueler les joints de portières : pas terrible pour l’étanchéité !
  • Givre et gel fragilisent les balais d’essuie-glace et compromettent votre visibilité
  • Le froid rigidifie le pare-brise : s’il a un éclat et que vous passez sur un nid de poule, il a plus de chances de se briser

Le matériel utile dans une voiture en hiver

  • Une raclette dégivrante
  • Une bombe antigel
  • Des gants chauds
  • Une lampe torche
  • Un chiffon microfibre pour essuyer la buée
  • Un jeu d’ampoules de rechange (attention, c’est obligatoire)

Les précautions à prendre avant l’hiver

  • Même s’ils ne sont pas obligatoires en France (contrairement à d’autres pays voisins), les pneus neige sont fortement recommandés quand la température passe sous les 7° : ces pneus assurent une meilleure adhérence sur l’eau, le verglas et la neige. Si vous vous équipez en pneus neige, changez vos 4 pneus, afin d’éviter les déséquilibres !
  • Augmentez la pression de vos pneus classiques de 0.2 bar par rapport à l’été pour contrer la diminution de pression due au froid
  • Utilisez une huile moteur adaptée aux températures de votre région
  • Faites vérifier la tension de votre batterie, surtout si elle a plusieurs années
  • Pulvérisez du silicone en bombe sur vos joints de portières et vitres pour les protéger du craquèlement (ça marche aussi sur les caoutchoucs d’essuie-glace)

Les réflexes à adopter durant l’hiver

  • Pour limiter la formation de buée, nettoyez régulièrement l’intérieur de votre pare-brise (la buée s’accroche au gras et à la saleté)
  • Voici quelques astuces pour éviter la formation du givre :
    • Frottez tous les soirs votre pare-brise (intérieur et extérieur) avec du papier journal, ou avec un chiffon imbibé d’alcool à 90°
    • Deuxième option : vaporisez sur vos vitres sèches un mélange composé de 3 volumes de vinaigre blanc pour un volume d’eau
    • Troisième option : chaque soir placez un carton épais ou un drap sur votre pare-brise sec ; des protections adaptées pour pare-brise sont également disponibles dans le commerce
  • Relevez complètement vos essuie-glaces pour éviter que les caoutchoucs ne soient collés par le givre. Vous pouvez également intercaler un bouchon de liège entre le pare-brise et le bras des essuie-glaces (le bras, pas les caoutchoucs !)
  • Pensez à utiliser un liquide lave-glace résistant aux températures négatives.  Si besoin, vous pouvez acheter un lave-glace classique, et le mélanger avec 1/3 d’alcool ménager. Cela accélèrera le dégel de votre pare-brise. Ne rajoutez pas d’eau, elle pourrait geler !
  • Ne décollez jamais brutalement un balai d’essuie-glace collé par le gel, vous risqueriez de l’endommager. Attendez plutôt que votre habitacle se réchauffe !
  • Ne versez jamais d’eau chaude sur un pare-brise gelé, sous peine de le voir voler en éclats…
  • Evitez de serrer le frein à main pendant les grands froids, le câble pourrait geler. Enclenchez plutôt une vitesse !

En savoir plus