Dans ce contexte particulier de la Covid-19, nos agences assurent une continuité de service et sont disponibles pour vous accompagner dans toutes vos démarches. En savoir plus ›

Dépression saisonnière : chassez le blues de l’hiver !

13.03.2019

Dépression saisonnière : chassez le blues de l’hiver !

13 mars 2019 . 
Thélem assurances

La lumière, indispensable au moral

En hiver, les journées sont courtes et le soleil brille moins. La luminosité en plein hiver peut être jusqu’à 100 fois inférieure à celle d’une journée d’été ensoleillée. Le manque de lumière induit une augmentation de l’hormone du sommeil, la mélatonine. Résultat : on est fatigué, léthargique, et on dort davantage. La dépression saisonnière touche une personne sur dix en France. Chez ces personnes, la régulation du rythme veille/sommeil appelée « rythme circadien » se fait moins bien en hiver. On parle de dépression saisonnière lorsque le phénomène revient chaque hiver pendant au moins deux années consécutives.

Les symptômes de la dépression saisonnière

  • Manque d’énergie, fatigue
  • Baisse de moral et de motivation
  • Anxiété, irritabilité
  • Problème de concentration
  • Troubles de cycle veille/sommeil
  • Hypersomnie (augmentation du sommeil)
  • Augmentation de l’appétit voire boulimie pour les aliments sucrés, qui peut générer une prise de poids
  • Des certains cas sévères, des idées noires

Nos conseils pour éviter la déprime hivernale

  • Exposez-vous le plus possible à la lumière naturelle, de préférence le matin
  • Investissez dans une lampe de luminothérapie et exposez-vous 30 minutes le matin par cure de 15 jours: ces lampes ont prouvé leur efficacité dans le traitement de la dépression saisonnière. Elles diffusent une lumière de forte intensité, comparable à celle reçue en été (coût : de 100 à 200€ en fonction des modèles). Une cure de 15 jours de luminothérapie fait disparaître la dépression saisonnière pour tout l’hiver dans 95% des cas
  • Consommez des aliments riches en tryptophane : cet acide aminé est précurseur de sérotonine, l’hormone du bonheur. Vous en trouverez dans les sources de protéines : viande, poisson, œufs, produits laitiers
  • Pensez aux omégas 3 qui jouent un rôle important sur l’humeur : les poissons gras sont la meilleure source, viennent ensuite les graines de lin, les noix, l’huile de colza
  • Attention au manque de vitamine D : l’exposition au soleil permettant de la synthétiser, une carence est vite arrivée en hiver. Elle est présente dans les poissons gras principalement
  • Puisqu’ils contiennent à la fois du tryptophane, des omégas 3 et de la vitamine D, les poissons gras sont indispensables en hiver : saumon, thon, maquereau, sardine sont vos amis anti-déprime !
  • Si nécessaire, faites une cure d’Oméga 3 et de magnésium.

Les chiffres

  • 70 à 80% des personnes atteintes de dépression saisonnière sont des femmes
  • La luminosité d’une journée d’été peut atteindre 130 000 Lux, quand une journée d’hiver même ensoleillée ne dépasse pas 2000 Lux
  • La luminothérapie est efficace à 83% dans le traitement de la dépression saisonnière
  • Les enfants aussi sont touchés : 2 à 3% à partir de 10 ans

En savoir plus

Informations mises à jour en avril 2019