L’équipement obligatoire à bord d’un véhicule

13.03.2019

L’équipement obligatoire à bord d’un véhicule

13 mars 2019 . 
Thélem assurances

Le gilet de sécurité

Pour avoir le droit de circuler dans une voiture particulière, vous devez posséder un gilet de sécurité fluorescent homologué, portant le marquage CE. Ce gilet doit se trouver à l’intérieur de votre véhicule et être facilement accessible pour que vous puissiez le mettre rapidement lorsque vous sortez de votre voiture.

Le triangle

Un triangle de signalisation de danger homologué avec un marquage E 27 R doit être également présent dans le véhicule. Tout comme le gilet de sécurité, il doit être utilisé en cas d’immobilisation du conducteur ou de la voiture sur la chaussée après un arrêt d’urgence ou un accident automobile. Pour signaler le danger, les feux de détresse doivent être allumés et le triangle doit être placé à 30 mètres minimum du véhicule ou de l’obstacle à signaler. Cependant son installation n’est pas obligatoire si elle vous met en danger.

L’éthylotest

Depuis le 1er juillet 2012, tout conducteur de véhicule terrestre motorisé doit avoir en sa possession un éthylotest. Chimique ou électronique, il permet de dépister le taux d’alcool dans l’air expiré qui ne doit pas excéder 0,25 mg. Pour être valide, l’éthylotest doit :

  • Etre immédiatement disponible
  • Etre non usagé
  • Etre non périmé
  • Répondre aux normes de la marque NF (NF X 20 702 pour les éthylotests chimiques et NF X 20 704 pour les éthylotests électroniques)

Néanmoins, il n’est pas obligatoire pour :

  • Les cyclomotoristes (2 ou 3 roues ne dépassant pas 50 cm²)
  • Les conducteurs de véhicules équipés d’un éthylotest anti-démarrage (ex : conducteurs de transport de passagers)

A noter : en cas de contrôle, l’absence d’éthylotest n’est pas sanctionnée.

La roue de secours ou le kit anti-crevaison

Pour faire face à une crevaison, il est fortement conseillé d’avoir une roue de secours dans le coffre de votre véhicule ainsi que le matériel pour l’installer, ou un kit anti-crevaison. A noter : en cas de contrôle, le mauvais état d’un ou plusieurs de vos pneus peut entraîner une contravention voire l’immobilisation de votre véhicule.

L’éclairage du véhicule

Tout véhicule doit être équipé de feux en parfait état de fonctionnement. A noter : en cas de contrôle, vous devez être en mesure de changer immédiatement une ampoule défectueuse. Sinon, vous risquez une amende pouvant aller jusqu’à 450 € et éventuellement l’immobilisation de votre véhicule.

Pour en savoir plus sur la prévention routière, c’est ici : « Prévention routière ».