Baignades estivales : tout pour éviter la noyade

13.03.2019

Baignades estivales : tout pour éviter la noyade

13 mars 2019 . 
Thélem assurances

Avant de vous baigner : vérifiez vos capacités et l’environnement

  • Avant toute chose, assurez-vous que votre niveau de natation est adapté à l’environnement de baignade (courant, vagues, etc).
  • Apprenez à vos enfants à nager avec un maître-nageur, et faites évaluer leur niveau avant de partir en vacances à proximité d’un point d’eau.
  • En milieu naturel, privilégiez les zones de baignade surveillées. Sinon, vérifiez que :
    • la zone n’est pas dangereuse (courant, vagues importantes…),
    • la baignade n’est pas interdite.
  • Prévenez vos proches lorsque vous allez vous baigner.
  • Ne quittez jamais des yeux vos enfants quand ils jouent au bord de l’eau.
  • Ne vous baignez jamais immédiatement après un repas copieux ou après avoir bu de l’alcool.
  • Équipez vos enfants de maillots de bain à flotteurs et de brassards (portant le marquage CE et la norme NF 13138-1) adaptés à leur taille, leur poids et leur âge dès qu’ils sont à proximité de l’eau.

Les précautions à prendre une fois dans l’eau

  • Rentrez progressivement dans l’eau, surtout si vous venez de vous faire bronzer au soleil (risque d’hydrocution dû à la différence de température).
  • Ne laissez jamais vos enfants seuls dans l’eau. Baignez-vous avec eux et ne les perdez jamais de vue, même s’ils portent des brassards.
  • Méfiez-vous des bouées et autres articles flottants (matelas, bateaux pneumatiques…), ils ne protègent pas de la noyade.
  • En mer, prudence avec les vagues. Si vous voulez « jouer » avec les vagues, restez là où vous avez pied. Bon à savoir : le meilleur moyen de passer une vague est de plonger dessous avant qu’elle ne « retombe ».
  • Attention au courant : fixez-vous un point de repère sur la terre ferme et assurez-vous de ne pas trop vous en éloigner.

En milieu naturel : que faire en cas de danger ou de fatigue

  • Ne luttez pas contre le courant et les vagues pour ne pas vous épuiser.
  • Allongez-vous sur le dos : cette position dégage les voies respiratoires et permet de se reposer ou appeler à l’aide.
  • Laissez-vous flotter dans la mesure du possible.
  • Plus facile à dire qu’à faire mais essentiel : ne paniquez pas !

Les chiffres

En savoir plus