Les incendies criminels

13.03.2019

Les incendies criminels

13 mars 2019 . 
Thélem assurances

La typologie d’individu à l’origine d’incendie est de différente nature :

  • déséquilibré victime d’une maladie mentale (pyromane),
  • criminel réglant ses comptes avec l’entreprise (concurrent, salarié, client,…),
  • irresponsable initiant généralement l’incendie d’une benne ou d’un stockage extérieur et ne voyant pas le risque de propagation aux bâtiments voisins,
  • cambrioleur incendiant les locaux visités pour effacer ses traces.

De par ces natures différentes, aucune activité professionnelle n’est à l’abri de ce type de risque. Il convient par conséquent de prendre le temps de mesurer sa vulnérabilité et d’étudier les mesures de prévention qui permettront de sauvegarder l’entreprise. Sans être exhaustif, les conseils ci-après établissent des pistes à étudier au cas par cas.

Clôturer son espace

La clôture permet de matérialiser les limites de propriété et a pour objectif de dissuader la pénétration dans les zones privatives.

S’il ne s’agit pas d’une barrière infranchissable, ce type de protection a l’intérêt d’éloigner les curieux, enfants et jeunes adultes ne recherchant pas à nuire en particulier à l’entreprise.

La mise en place d’une clôture fait l’objet d’une réglementation particulière, pour cela le service urbanisme de la Mairie doit être consulté.

Ce moyen de protection peut être complété :

  • par un système d’éclairage automatique,
  • un système d’alarme électronique extérieur et/ou de vidéosurveillance.

Donner des consignes de stockage à l’extérieur du bâtiment

Les stockages, bennes à déchets situés à l’extérieur du bâtiment sont souvent la cible privilégiée des incendiaires. Ces feux peuvent aisément se propager au bâtiment de l’exploitation lorsqu’ils sont à son voisinage immédiat.

Réduire ces stockages, voire les supprimer lorsque c’est possible, et les éloigner au maximum du bâtiment sont des mesures de prévention efficaces.

Des consignes doivent être données au personnel précisant :

  • la nature des produits autorisés à être stockés en extérieur,
  • les zones de stockage autorisé. Celles-ci seront plus ou moins éloignées en fonction de la facilité des matériaux à prendre feu, de leur quantité et leur hauteur. D’une manière générale, il est conseillé de respecter une distance libre égale à 1,5 fois la hauteur des stockages avec un minimum de 10 m,
  • de fermer et cadenasser les bennes à déchets, les locaux poubelles, les casiers et cabines de produits dangereux (gaz, liquides inflammables),…

Entretenir les abords de ses bâtiments

Les herbes sèches, les broussailles, représentent également de bons combustibles pouvant être à l’origine d’un incendie. Il convient d’entretenir régulièrement le voisinage du bâtiment et des stockages extérieurs.

Protection mécanique et électronique

Contre un individu déterminé à nuire à l’entreprise, la protection du bâtiment lui-même doit être étudiée.

L’incendie est une arme utilisée par les cambrioleurs pour effacer leurs traces. Par conséquent, toute mesure de protection destinée à lutter contre les intrusions sera bénéfique. Découvrez dans le dossier « Le vol par effraction » les moyens de protection permettant de protéger vos locaux de l’intrusion.

Pour ne pas faciliter le travail des incendiaires, il convient de ne pas exposer de manière visible (par exemple derrière une vitrine) des produits dangereux pouvant accélérer le développement d’un incendie (bouteilles d’essence, white spirit,…).

Les chiffres

  • 45 582 incendies volontaires ont été dénombrés en France en 2018, soit 1 toutes les 12 minutes :
    • 5 695 : Incendies de biens publics
    • 39 887 : Incendies de biens privés

Centre de gestion de la vie privée