Comment bien protéger votre habitation des cambriolages ?

13.03.2019

Comment bien protéger votre habitation des cambriolages ?

13 mars 2019 . 
Thélem assurances

Précautions à prendre

A l’exception d’individus expérimentés ciblant des biens en particulier, un cambrioleur agit d’abord par opportunité, recherchant un moyen d’intrusion simple et à l’abri des regards.
La vigilance est donc la première des règles à suivre pour prévenir le risque. Pour cela, voici quelques conseils :

  • Avant de quitter votre domicile, vérifiez que les ouvrants de votre habitation sont biens fermés, il est par ailleurs conseillé de fermer les volets des fenêtres et portes fenêtres facilement accessibles
  • Ne laissez pas vos clés sous le paillasson, un pot de fleurs, dans la boîte à lettres, il suffit qu’un individu repère vos habitudes pour finalement lui donner vos clés
  • Changer les serrures lors de l’arrivée dans un nouveau pavillon ou appartement, en cas de perte d’un jeu de clés, est aussi judicieux. Bien sûr ne jamais indiquer votre nom ou l’adresse sur les trousseaux
  • Éviter de laisser une échelle dans le jardin, permettant à quiconque d’accéder aisément aux fenêtres non protégées
  • N’exposez pas devant les fenêtres des objets « attractifs » et facilement transportables, tels que clé de voiture, bijoux, sac à main,…
  • Lorsque vous êtes à votre domicile, préférez fermer à clé les portes accessibles depuis la rue, en particulier si vous êtes occupé dans le jardin

Enfin les cambrioleurs peuvent être amenés à préparer leurs actions :

  • Vérifiez l’identité et la carte professionnelle des individus se présentant à votre domicile
  • Si vous êtes seul à vivre à votre domicile, préférez ne pas le faire apparaître sur votre boîte à lettre en indiquer seulement votre nom
  • En cas de départ prolongé, n’indiquez pas votre absence sur votre répondeur ou les réseaux sociaux, prévenez les voisins pour lever votre boîte à lettre, entretenir la végétation, vous pouvez aussi simuler une présence avec des minuteurs activant l’éclairage à certaines heures. Prévenez les forces de l’ordre dans le cadre des « opérations tranquillité vacances »

Si vous constater un fait suspect pouvant laisser présager d’un cambriolage (marquage sur votre porte, visite injustifiée d’un individu inconnu,…), vous pouvez le signaler au commissariat de police ou à la brigade de gendarmerie.

Protéger votre domicile

Les chiffres le prouvent, un cambrioleur stop sa tentative d’intrusion après 5 minutes infructueuse tandis que 95 % prennent la fuite lors du déclenchement d’une sirène d’intrusion.

Les moyens et systèmes de protection sont donc efficaces contre la plupart des cambrioleurs.

Dans certains cas, vous pouvez également faire appel au référent sûreté de votre département pour réaliser une consultation de sûreté de votre domicile, pour cela contacter votre commissariat de police ou brigade de gendarmerie.

Clôturer votre propriété

Une propriété clôturée équipée d’un portail fermé à clé la nuit ou en votre absence constituera un premier obstacle contre l’intrusion. La mise en place d’un éclairage extérieur s’activant à la détection de mouvement est également un plus.

Sécuriser vos portes

Voies de pénétration privilégiées des cambrioleurs, la résistance des portes à l’effraction doit faire l’objet d’une attention particulière.

Afin de présenter une résistance suffisante, la porte doit :

  1. Présenter un vantail à âme pleine en bois massif ou acier
  2. Être encadrée par une huisserie en bois dur (exemple : le chêne) ou métallique
  3. Être maintenue fermée par au moins trois pennes
  4. Être verrouillée par une serrure de sûreté (type cylindre européen)

Vous pouvez préférer des bloc-porte bénéficiant d’une certification de résistance à l’effraction telle que la certification A2P délivrée par le Centre National de Prévention et de Protection (C.N.P.P.).

Renforcer les protections de vos fenêtres et portes fenêtres

En fonction des possibilités d’aménagement, trois moyens de protection des fenêtres et portes fenêtres peuvent être envisagés :

  • Volets à doubles battants en bois massif ou métalliques maintenus fermés par une barre métallique intérieure reposant sur le bâti,
  • Barreaux métalliques d’une section de 4 cm², espacés de 11 cm et ancrés dans la maçonnerie à une profondeur de 6 cm,
  • Fenêtre équipée d’un verre retardateur d’effraction de type P4A suivant la norme EN356.

Si vous possédez une véranda, il est préférable de mettre en place un moyen de fermeture entre la véranda et l’habitation.

Équiper votre habitation d’un système d’alarme intrusion

L’objectif d’un système d’alarme est de :

  1. Détecter le plus vite possible l’intrusion,
  2. Signaler localement cette intrusion (alarme sonore, visuelle),
  3. Transmettre le signal de cette détection.

Afin de vous conseiller, vous pouvez faire appel à une entreprise titulaire des certifications NF SERVICE APSAD en détection d’intrusion.

Il existe deux types de détection. La détection dite périmétrique, qui a pour rôle de surveiller les ouvrants et parties vitrées de l’habitation et la détection volumétrique qui a pour rôle de surveiller le cheminement d’un individu dans une pièce.
Au minimum, il est conseillé de placer des contacts d’ouverture sur les portes et des détecteurs volumétriques dans les pièces principales et couloirs de circulation.
L’activation du système peut être également mise partiellement pendant votre présence, par exemple en conservant pendant la nuit le fonctionnement des détecteurs surveillant les accès de l’habitation.

La sirène d’alarme doit être placée à l’intérieur de l’habitation, et, si autorisé par la Mairie, une sirène pourra être installée à l’extérieur.
Elle doit être placée de manière à rendre difficile sa destruction par les cambrioleurs, et générer un volume sonore douloureux de manière à provoquer leur fuite.
La transmission de l’alarme est essentielle. Il est conseillé qu’au minimum deux personnes puissent être informée. Pour cela, l’information pourra être envoyée en direct sur votre téléphone portable ou par l’intermédiaire d’une société de télésurveillance.

Conserver les justificatifs de vos biens afin de justifier l’importance des dommages à l’assurance

Pensez à filmer ou à photographier tout votre mobilier et vos objets usuels. Stocker les données sur une clé USB ou un DVD à stocker dans un endroit sûr ou si possible hors de votre domicile.

Pour tout achat important : exigez la facture et un bon de garantie notamment pour un appareil électrique ou électronique.

Pour les objets de valeurs (tableaux, meubles d’époque,…) et les bijoux : certificats d’authenticité, bordereaux de vente aux enchères, expertises préalables, attestations de professionnels, inventaire notarié, sont à conserver.