Tout savoir sur l’assurance vélo

13.08.2020

Tout savoir sur l’assurance vélo

13 août 2020 . 
Thélem assurances

Avec l’arrivée des beaux jours, le vélo est de sortie ! Pour aller au travail ou simplement se balader, la bicyclette est pratique et écologique, et s’impose désormais comme un mode de déplacement urbain à part entière. La pratique du vélo expose à divers risques, comme le vol ou les accidents. Alors, est-il utile de souscrire à une assurance vélo ?

L’assurance vélo est-elle obligatoire ?

En dehors de la compétition et de la pratique sportive, un particulier n’a aucune obligation d’assurer son vélo. Néanmoins, si vous tenez à votre petite reine, c’est fortement recommandé, notamment si le vélo vaut cher et si il a une assistance électrique.

Que couvre l’assurance vélo ?

Une assurance vélo couvre les trajets privés et les déplacements vers le lieu de travail. Elle protège aussi votre deux-roues en cas de vandalisme (si vous déposez une plainte), et en cas de catastrophes naturelles et technologiques.

Elle peut aussi inclure d’autres garanties et couvrir plus de risques :

  • la garantie vol prend en charge le remplacement ou la remise en état du vélo en cas de vol avec effraction ou avec agression ;
  • la garantie dommages couvre la remise en état du vélo en cas d’accident, de choc, de chute ou d’incendie.

Bon à savoir
Attention, comme pour tout contrat d’assurance, il existe des cas d’exclusions de garanties et des franchises. Par exemple, les équipements du cycliste et les objets transportés ne sont pas forcément couverts, ou encore les vols de nuit sur la voie publique. Renseignez-vous bien avant de souscrire.

L’assurance habitation vous couvre à vélo

Si vous ne souhaitez pas souscrire à une assurance vélo, sachez que votre bicyclette est déjà protégée dans votre logement et lorsque vous vous déplacez avec.

En effet, votre assurance multirisques habitation (MRH) couvre votre vélo chez vous (comme n’importe quel bien mobilier), et vous couvre lorsque vous circulez dessus, grâce aux garanties responsabilité civile et dommages corporels.

Par contre, le vélo n’est pas couvert contre le vol, le vandalisme et les accidents en extérieur. Une assurance doit donc être souscrite pour l’assurer en toutes circonstances.

Le vol de vélo

Si vous souscrivez une assurance vélo incluant la garantie vol, vous ne serez pas automatiquement indemnisé en cas de vol.

vol-velo

L’indemnisation est validée uniquement si le vélo est attaché à un élément fixe à l’aide d’un bon antivol. Attention, la plupart des assureurs imposent un antivol qui bloque les deux roues. Ce type d’antivol est difficile à trouver et à transporter.

De plus, il faut savoir que les assureurs limitent généralement la couverture à un vol commis dans la journée, donc entre 7h et 21h, et à un vol par année. Si votre vélo est volé 1 mois après son achat, vous devrez donc attendre 11 mois avant d’assurer un nouveau vélo.

Ils appliquent aussi une décote de vétusté à la valeur du vélo. Vérifiez également les plafonds de garantie si c’est un vélo haut de gamme.

En cas d’agression amenant au vol et à la dégradation du vélo, la garantie vol s’active aussi.

Bon à savoir
Si votre vélo est volé dans votre domicile ou ses dépendances (cave, garage), c’est la garantie vol de votre assurance multirisques habitation qui le couvre, sous réserve de respecter là aussi les protections imposées par l’assureur, en termes de serrures et de sécurité.

L’assurance vélo en cas de chute

En cas de chute ou de collision avec une voiture, c’est l’assureur qui choisit la réparation ou le remplacement du vélo, selon la gravité des dégâts.

reparation-velo

Les dommages corporels seront indemnisés selon les circonstances de leur survenance. Dans le cas d’une chute sans responsabilité, la CPAM et la mutuelle prennent en charge les frais de soins et d’hospitalisation.

Or, l’éventuelle perte de salaire n’est pas compensée, sauf si ce cas est prévue dans la convention collective de l’entreprise.

Aussi, pour couvrir les cas d’invalidité totale ou partielle, d’incapacité de travail ou de décès, il faut un contrat d’assurance vélo qui couvre ces risques. Ces garanties peuvent être comprises dans une assurance “individuelle-accidents” ou un contrat de Garantie des Accidents de la Vie (GAV).

Bon à savoir
L’assurance “individuelle extra-scolaire” couvre les accidents des enfants à vélo en tous temps et en tous lieux.

L’assurance vélo en cas d’accident

Accident avec un véhicule à moteur

Qu’il s’agisse d’un accident dû à une voiture, un camion, un deux-roues motorisé ou autre véhicule à moteur, si le cycliste est blessé, l’indemnisation des dommages corporels est à la charge de l’assureur de la partie adverse, sauf si le cycliste a commis une “faute inexcusable”.

accident-velo

La faute inexcusable est une faute “volontaire d’une exceptionnelle gravité exposant sans raison valable son auteur à un danger dont il aurait dû avoir conscience”.

Par ailleurs, la faute inexcusable ne peut être évoquée si la victime est âgée de moins de 16 ans ou de plus de 70 ans, ou qu’elle est invalide à 80% ou plus.

Les dommages matériels subis par le cycliste (vélo et vêtements) sont indemnisés par l’assureur adverse également, sauf si le cycliste a commis une faute de circulation.

Accident avec un cycliste ou un piéton

Dans ce cas, si vous êtes responsable de l’accident, la garantie responsabilité civile de votre assurance multirisques habitation (MRH) intervient pour couvrir les dommages corporels et matériels occasionnées au cycliste ou au piéton.

Par exemple, si vous heurtez un piéton ou refusez la priorité à un autre cycliste, c’est sous votre responsabilité civile. Vos dommages corporels peuvent aussi être pris en charge si vous avez une GAV, une individuelle accidents ou encore dans le cadre d’une assurance scolaire. Par contre, vos dommages matériels ne sont pas couverts.

Si vous n’êtes pas responsable de l’accident, c’est l’assurance habitation ou l’assurance vélo de l’autre partie qui vous indemnisera pour vos dommages corporels et matériels.

Si vous êtes victime d’un accident, nous vous recommandons de faire appel à la protection juridique de l’assureur adverse ou à la garantie “recours et défense” de sa MRH pour faire valoir vos droits.

Quel type de vélo peut-on assurer ?

Tous les vélos neufs et d’occasion peuvent être assurés, pas seulement les vélos haut de gamme, qu’ils aient deux, trois ou quatre roues :

  • VTT
  • vélo de route,
  • vélo de ville,
  • vélo de course,
  • vélo hybride (mixte entre VTT et vélo de course),
  • vélo à assistance électrique (mais pas les speed bikes).

assurer-velo-cher

Selon les caractéristiques de votre vélo, souscrivez une assurance vélo dès l’achat de celui-ci. En effet, les assureurs imposent des règles en la matière : le vélo doit avoir moins de deux ans, et sa valeur d’achat ne doit pas dépasser 8000 euros.

Le vélo à assistance électrique doit être considéré comme un vélo et non un cyclomoteur pour être couvert par une assurance vélo. Ils sont en général homologués VAE (vélo à assistance électrique).

Pour cela, il faut que le vélo respecte des critères précis :

  • la puissance du moteur est limitée à 250 Watts,
  • l’assistance électrique doit être couplée au pédalage,
  • l’assistance électrique se coupe lorsque le véhicule dépasse 25 km/h.

Si l’une de ces conditions n’est pas remplie, le véhicule est considéré comme un cyclomoteur, et il doit obligatoirement être assuré et immatriculé.

Assurer son vélo n’a désormais plus de secret pour vous, à vous de choisir comment protéger votre petite reine !

Centre de gestion de la vie privée