Dans ce contexte particulier de la Covid-19, nos agences assurent une continuité de service et sont disponibles pour vous accompagner dans toutes vos démarches. En savoir plus ›

Que faire en cas d’accident de voiture ?

27.10.2020

Que faire en cas d’accident de voiture ?

27 octobre 2020 . 
Thélem assurances

Bien que le nombre d’accidents de la route ait baissé depuis quelques années, il est important pour les conducteurs d’être parés à toutes les éventualités, que ce soit en cas de simples coups sur le pare-choc ou de dommages corporels.

Quels sont les premiers réflexes en cas d’accident de voiture ? Quelles sont vos obligations et celles de votre assureur lorsque vous êtes victime ou acteur d’un accident de voiture ? Etes-vous indemnisé dans tous les cas ? Thelem fait le point.

Que faire en cas d’accident de voiture ?

En cas d’accident de voiture, vous devez :

  1. sécuriser la zone,
  2. prévenir les secours de la situation et leur communiquer le nombre et l’état des blessés,
  3. établir un constat d’accident,
  4. relever les coordonnées des témoins,
  5. déclarer le sinistre à l’assurance par courrier recommandé dans les 5 jours .

Accident de la route : les bons réflexes

Si vous êtes un jour témoin ou victime d’un accident de voiture, vous devez connaître les bons réflexes pour assurer votre sécurité et celle des autres .

Sécuriser la zone

Avant même de penser à prévenir les secours, vous devez sécuriser la zone de l’accident afin d’éviter tout dégât supplémentaire.

Votre tout premier réflexe doit être d’ assurer votre sécurité et celle des passagers de votre véhicule. Pensez ensuite aux autres usagers de la route et prévenez-les de la présence d’un véhicule accidenté grâce à vos feux et au triangle de signalisation si vous le pouvez.

accident-voiture-securiser

Si vous êtes témoin de l’accident de voiture, garez-vous sur le côté droit de la route et allumez vos feux de détresse. Enfilez votre gilet jaune réfléchissant et descendez de votre véhicule, afin de placer le triangle de signalisation à une distance suffisante. Il se situe dans le kit de sécurité obligatoire de toutes les voitures.

S’il fait nuit, éclairez le véhicule accidenté avec vos feux de route ou ceux d’un autre véhicule.

Prévenir les secours

Une fois les lieux sécurisés, appelez les secours pour leur faire un bilan de la situation, les avertir du nombre et de l’état des blessés, et leur indiquer le lieu de l’accident de voiture.

Si vous êtes sur l’autoroute, vous pouvez utiliser une borne d’appel d’urgence , si son accès est sécurisé. Sinon appelez les secours avec votre téléphone mobile.

Les numéros à retenir :

  • 112 : numéro européen à faire en priorité pour joindre les secours,
  • 15 : SAMU,
  • 18 : pompiers,
  • 17 : police ou gendarmerie,
  • 114 : numéro pour les sourds ou malentendants.

Établir un constat d’accident

Vous devez faire un constat d’accident pour permettre à votre assureur de connaître toutes les circonstances de l’accident de voiture, afin de pouvoir déterminer les responsabilités de chacun .

Ce constat amiable doit être rempli par les deux parties sur les lieux de l’accident . Il est utile d’en avoir quelques uns toujours prêts dans la boîte à gants, au cas où.

accident-voiture-constat

Le constat d’accident de voiture doit mentionner :

  • les circonstances de l’accident,
  • la date, le lieu et l’heure ,
  • un croquis avec la position des véhicules,
  • les coordonnées des personnes impliquées et des témoins,
  • la plaque d’immatriculation des autres véhicules,
  • les compagnies d’assurances concernées.

Depuis fin 2014, il vous est possible d’ utiliser l’e-constat . Il s’agit d’une application mobile qui offre la possibilité de déclarer facilement et rapidement un accident de voiture à son assureur, sur le modèle du constat amiable automobile européen. Vous pouvez y prendre des photos, géolocaliser le lieu de l’accident et bénéficier d’une aide dans la réalisation du croquis.

Un constat est dit à l’amiable lorsque les deux parties signent le contrat sans aucune objection. Il peut cependant arriver que les parties soient en désaccord sur les circonstances de l’accident . Si l’un des deux accidentés refuse de signer le constat, l’autre peut relever son numéro de plaque d’immatriculation et mentionner la contestation dans la case observation.

Dans les cas de désaccords les plus graves , c’est la police qui est appelée pour constater directement les faits et prendre les dépositions des personnes concernées et des témoins éventuels.

Relever les coordonnées des témoins

Pensez justement à relever le nom et les coordonnées des témoins de l’accident de voiture, s’il y en a, pour leur demander de témoigner si besoin.

Même si les deux parties sont d’accord sur les causes et le responsable de l’accident, ces témoins peuvent aider les assureurs pour certifier et préciser les faits , et ainsi accélérer la procédure d’indemnisation.

Accident de voiture : déclarer le sinistre à l’assurance

Après tout accident de voiture, il est obligatoire de prévenir votre assureur afin d’être indemnisé.

Vous pouvez commencer par contacter votre assurance par téléphone juste après le sinistre. L’assurance auto Thelem, quel que soit son niveau de couverture, (assurance au tiers , assurance au tiers maxi ou assurance tous risques) assure le dépannage du véhicule endommagé .

Il vous faudra ensuite obligatoirement, contacter votre assurance, par courrier recommandé avec accusé de réception, avant le 5ème jour qui suit l’accident de voiture . Passé ce délai, votre assurance pourrait ne pas vous indemniser. Le courrier devra comporter le constat à l’amiable, ainsi que tous les documents justifiant du sinistre.

L’indemnisation suite à un sinistre automobile

L’indemnisation des dommages corporels et matériels après un accident de voiture n’est pas toujours prise en charge par l’assurance et dépend de la situation .

Vous êtes victime

Dans le cas où vous êtes victime de l’accident de voiture, les dommages corporels que vous aurez subis sont pris en charge par l’assurance selon la loi Badinter .

L’indemnisation se fait après évaluation d’un médecin expert : elle repose sur vos frais médicaux et sur tous les autres frais engendrés, comme l’aménagement du domicile suite à une perte d’autonomie par exemple.

accident-voiture-victime

Concernant les dommages matériels occasionnés à votre véhicule , ils sont indemnisés en fonction des garanties que vous avez souscrites en amont. Si votre voiture n’est pas réparable, l’indemnisation peut avoir lieu suite à la souscription d’une garantie valeur à neuf .

Vous êtes responsable

Pour pouvoir être indemnisé pour les dommages matériels , il est nécessaire que vous ayez préalablement souscrit un contrat d’ assurance auto tous risques qui comporte une garantie dommages tous accidents .

Si ce n’est pas le cas, les frais de réparation seront à votre charge. Les f rais médicaux ne seront pas non plus pris en charge , à moins que votre contrat d’assurance auto contienne une garantie dommages corporels du conducteur .

le responsable n’est pas identifié

Si le responsable du sinistre n’a pas pu être identifié, les dommages matériels seront déterminés en fonction des garanties présentes dans votre contrat d’assurance auto , exactement comme si vous étiez responsable de l’accident de voiture.

Etant donné que le responsable n’est pas identifié, sa responsabilité civile ne peut pas être engagée. Vos dommages corporels pourront alors être indemnisés en fonction de leur gravité, si vous constituez un dossier auprès du Fonds de Garantie des Assurances Obligatoires de dommages (FGAO).

Les autres cas

Il existe d’ autres cas de figure pour lesquels vous pouvez être indemnisé :

  • vous êtes victime d’un conducteur non assuré : le FGAO peut prendre en charge les dommages corporels,
  • le véhicule est entré en collision avec un animal sauvage : si vous avez souscrit une garantie dommages tous accidents , l’assureur vous indemnisera les dommages matériels. Il vous sera également possible de faire une demande d’indemnisation à la FGAO.

Vous savez à présent tout ce qu’il convient de faire lors d’un accident de voiture. Et même si votre assurance vous couvre en cas d’accident, n’oubliez pas qu’une conduite vigilante et prudente est requise à chaque fois que vous prenez le volant. Bonne route !